PDF Version imprimable Suggérer par mail

INVENTAIRE - La guerre aérienne en Europe occidentale (1939-1945) décortiquée

Une documentation de base sur des milliers de missions aériennes désormais disponible

Rechercher des éléments d'information sur les missions effectuées par les bombardiers et les chasseurs de tous les belligérants du second conflit mondial à l'ouest du continent européen est dorénavant possible. Il suffit pour cela de se plonger dans la masse documentaire rassemblée sur le sujet et confiée au CegeSoma par Georges Van Merode.


Un patient travail de collecte

Spitfire de la RAF contraint à un atterrissage d’urgence après un combat aérien, Westende, 29 août 1941. (Photo CegeSoma, n°12.999)
Spitfire de la RAF contraint à un atterrissage d'urgence après un combat aérien, Westende, 29 août 1941. (Photo CegeSoma, n°12.999)

Ancien de la Légion étrangère et porte-étendard de ce corps, George Van Merode (1935-2016) a réuni au fil des décennies une documentation impressionnante en la matière. Pour chacune des missions repérées, Van Merode a tenté de compléter une fiche type en anglais comprenant une quinzaine de points relatifs au modèle d'appareil, à son numéro de série, à sa base, au lieu et à la date de la mission, à la cause d'un crash éventuel, à la composition de l'équipage et à la source utilisée, le tout complété par une photo de l'appareil. Les données ont été recueillies le plus souvent sur internet, mais parfois aussi via des coupures de presse ou auprès de services d'archives. Elles permettent dans certains cas de fournir des détails précis sur les circonstances du crash ou le sort des membres de l'équipage.

 

Spitfire de la RAF abattu à Avelgem en 1944. La présence sur la photo d’une femme, de deux enfants et d’un résistant prouve que le cliché a été pris après la libération du territoire. (Photo CegeSoma, coll. Parmentier, n°13.000)
Spitfire de la RAF abattu à Avelgem en 1944. La présence sur la photo d'une femme, de deux enfants et d'un résistant prouve que le cliché a été pris après la libération du territoire. (Photo CegeSoma, coll. Parmentier, n°13.000)
Un reclassement distinguant la Belgique du reste de l'Europe
Les fiches fournies par Van Merode étaient classées par force aérienne et, au sein de celles-ci, par ordre alphabétique des différents  types d'appareil. Notre bénévole Pierre Brolet a scindé chacun de ces grands ensembles en deux parties, selon que les missions ou les crashs concernaient ou non la Belgique. Ont ainsi trait à la Belgique les 6 premières fardes (sur 91) relatives à la RAF, les 7 premières fardes (sur 94) concernant l'USAAF, les 10 premières fardes (sur 15) se rapportant à la Luftwaffe, ainsi que la farde 201 relative aux autres forces aériennes. Pour le détail, consultez ici l'inventaire

 

Ajoutons enfin que Georges Van Merode nous a aussi confié un petit fonds d'archives portant sur la Légion étrangère et sur ses recherches personnelles sur la Seconde Guerre mondiale (AA 2482).

 

Fabrice Maerten

 

17 / 1 / 2017

 

 

 

  Retour