PDF Version imprimable Suggérer par mail

Chantal Kesteloot


Photo de Chantal KestelootChantal Kesteloot (°1963) est docteure en histoire de l'Université libre de Bruxelles où elle a soutenu, en 2001, une thèse de doctorat sur le mouvement wallon et Bruxelles de 1912 à 1965.
Depuis 1992, elle fait partie de l'équipe permanente du CEGESOMA. Elle y est aujourd'hui chargée de la direction du secteur Histoire publique et co-rédactrice en chef de la nouvelle RBHC/BTNG/JBH.
Ses principaux centres d'intérêt portent sur l'histoire du mouvement wallon; la problématique bruxelloise; les mémoires de la guerre et l'histoire nationale; la problématique du nationalisme et des identités nationales.

 

02/556.92.37 - Chantal Kesteloot 

 

 

 

 Ouvrages

  • (avec Bruno Benvido), Bruxelles, ville occupée, 1914-1914, La Renaissance du Livre, 2016, 176 p.
  • (avec Mélanie Bost), Les commémorations de la Première Guerre mondiale (Courrier hebdomadaire du CRISP, n°2235-2236), Bruxelles, 2014, 62 p.
  • Chantal Kesteloot (dir.), Albert & Elisabeth. Le film de la vie d'un couple royal, Bruxelles, Mardaga, 2014, 156 p. Paru aussi en néerlandais sous le titre Albert & Elisabeth. De film van een koninklijk leven, Veurne, Hannibal, 2014, 156 p.
  • (avec Laurence van Ypersele et Emmanuel Debruyne), Bruxelles, la mémoire et la guerre (1914-2014), Bruxelles, La Renaissance du Livre, 2014, 350 p. Ouvrage également paru en néerlandais sous le titre  Brussel. De oorlog herdacht (1914-2014), Brussel, La Renaissance du Livre, 2014 et en anglais Brussels. Memory and War (1914-2014), Bruxelles, La Renaissance du Livre, 2014.
  • Régionalisme wallon et nationalisme flamand. D'autres projets ou simplement un autre nom ?, Bruxelles, ASP Editions, 2013, 76 p. Paru en néerlandais sous le titre Waals regionalisme tegenover Vlaams nationalisme. Andere projecten of enkel een andere naam?, Bruxelles, VUBPress, 2013, 56 p. 
  • (avec Bodil Axelsson et Christine Dupont) (dir.), Entering the Minefields : the Creation of New History Museums in Europe. Conference Proceedings from EuNaMus, European National Museums: Identity Politics, the Uses of the Past, and the European Citizen, Brussels 25 January
    2012, EuNaMus Report n°9 (disponible en ligne http://www.ep.liu.se/ecp/083/ecp12083.pdf).
  • Bruxelles sous l'Occupation 1940-1944, Bruxelles, Luc Pire/CEGES-SOMA, 2009, 152 p. (Villes en guerre).
  • Brussel 1940-1944, Anvers/Amsterdam/Brussel, Meulenhoff-Manteau/SOMA-CEGES, 2009, 152 p. (Steden in oorlog).
  • België. Een parcours van herinnering onder redactie van Jo Tollebeek (hoofdredacteur), Geert Buelens, Gita Deneckere, Chantal Kesteloot, Sophie de Schaepdrijver, Amsterdam, Bert Bakker, 2008, 2 dl.
  • Au nom de la Wallonie et de Bruxelles français. Les origines du FDF, Bruxelles, Complexe/Ceges, 2004, 376 p.
  • (avec J. Gotovitch) (dir.), Het gewicht van het oorlogsverleden: de verwerking en beleving van collaboratie en repressie in Vlaanderen en Wallonië, Gent, Academia Press, 2003, 228 p.
  • (avec J. Gotovitch) (dir.), Collaboration, répression. Un passé qui résiste, Bruxelles, Labor, 2002, 236 p.
  • Élections communales 1890-1970. Banque de données constituée par Chantal Kesteloot, Ann Mares & Claudine Marissal, Bruxelles, Crédit communal, Collection Histoire, n° 95, 1996, 296 p.
  • (avec Arnaud Gavroy), François Bovesse. Pour la défense intégrale de la Wallonie, Mont-sur-Marchienne, Institut Jules Destrée, Collection Écrits politiques wallons, vol. 4, 255 p. (Textes et documents), 1990.
Articles récents
  • "De la séparation administrative au nationalisme belge : la quête identitaire du mouvement wallon à la faveur de la Grande Guerre", in Sylvain Gregori & Jean-Paul Pellegrinetti (dir.), Minorités, identités régionales et nationales en guerre 1914-1918, PUR, Rennes, 2017, 304 p.
  • (avec Laurence van Ypersele), 'Pour une analyse du phénomène commémoratif" in Revue belge d'Histoire contemporaine, XLVI, 2016, n°3-4, pp. 207-222.
  • (avec Mélanie Bost), "Le Centenaire de la Grande Guerre en Belgique : itinéraire au sein d'un paysage commémoratif fragmenté", Paris, Observatoire du Centenaire, Université de Paris 1, 2016, 13 p. Disponible en ligne ici.
  • (avec Bruno Benvindo), "Témoins, historiens, Etats : mémoires de la Seconde Guerre mondiale en Belgique (1945-2015)", in Jacqueline Sainclivier, Jean-Marie Guillon et Pierre Laborie (dir.), Images des comportements sous l'Occupation. Mémoires, transmission, idées reçues, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016, p. 93-111.
  • "Médias. Du bon usage de l'historien...", in Historiens dans la cité. Hommage à Jean-Pierre Nandrin, Les Cahiers de la Fonderie n°51, décembre 2014, p. 18-21.
  • "La montée des périls" (avec F. Maerten), "Les partis politiques dans la tourmente" (avec F. Maerten) et "Un passé toujours bien présent", in Le Vif L'express Hors-Série. 40-45. La Belgique en guerre, Roeselare, Roularta, 2015, p. 8-11, 102-107 et 173-177.
  • "Herinnering", in Bruno De Wever, Helen Grevers, Rudi Van Doorslaer et Jan Julia Zurné (dir.), Knack Historia. België 40-45, Roulers, 2015, p. 166-173.
  • "De la liberté linguistique au fédéralisme: les débuts du FDF", in Vincent Dujardin et Vincent Delcorps (dir.), FDF 1964-2014. 50 ans d'engagement politique, Bruxelles, Racine, 2014, p. 49-82.
  • "Introduction" et "Une nouvelle Joyeuse Entrée dans Bruxelles libérée", in Chantal Kesteloot (dir.), Albert & Elisabeth. Le film de la vie d'un couple royal, Bruxelles, Mardaga, 2014, p. 8-11 et 86-97. Paru aussi en néerlandais sous les titres "Inleiding" en "Een nieuwe Blijde Intrede in het bevrijde Brussel », in Albert & Elisabeth. De film van een koninklijk leven, Veurne, Hannibal, 2014, p. 8-11 et 86-97.
  • (avec Alain Colignon), "Un exode forcé: les jeunes des Centres de recrutement de l'armée belge", in Stefan Martens & Steffen Prauser (dir.), La guerre de 1940. Se battre, subir, se souvenir, Paris, Presses universitaires du Septentrion, 2014, p. 119-127.
  • "Première Guerre mondiale et petit écran. Les Murs de Dinant et Les Villages contre l'oubli" (entretien avec André Dartevelle), in Revue belge d'histoire contemporaine, 2014, n°2-3, p. 199-208.
  • (avec Bénédicte Rochet), "Gérer le 'moindre mal': Administration et occupation, le cas de la Belgique", in Olivier Baruch (dir.), Faire des choix? Les fonctionnaires dans l'Europe des dictatures, 1933-1948. Actes du colloque organisé par le Conseil d'Etat et l'Ecole des hautes études en sciences sociales, Paris, La Documentation française/Le Conseil d'Etat, 2014, p. 189-207.
  • "The Past in Belgium: Different Memories and Controversial History in a Divided Society ?", in European Review, n°21, octobre 2013, p. 480-488 (http://dx.doi.org/10.1017/S1062798713000471).
  • “The Role of the War in National Societies: The Exemples of Belgium, Luxemburg and the Netherlands”, in Experience and Memory. The Second World War in Europe edited by Jörg Echternkamp and Stefan Martens, New York/Oxford, Berghahn, 2013, p. 21-39.  
  • “Bruxelles 15 avril 1943”, in Bruno De Wever, Martine van Asch & Rudi Van Doorslaer (dir.), Belges en guerre. Histoires inconnues, images insolites, Waterloo, Renaissance du livre/CEGES, 2012, p. 94-99 (paru aussi en néerlandais).
  • “Toponymie et mémoire de la seconde Guerre mondiale. Les noms de rues à Bruxelles”, in RBHC/BTNG, XLII, 2012, 2/3, p. 108-137.
  • (With Bruno De Wever), “When was the End of Belgium ? Explanations from the Past”, in Journal of Belgian History, XLII, 2012, 4, p. 218-234.  (disponible en ligne au format PDF, http://www.journalbelgianhistory.be/fr/journal/belgisch-tijdschrift-voor-nieuwste-geschiedenis-xlii20124/when-was-end-belgium-explanations). 
  • “Alliés ou ennemis? La place des francophones de Flandre dans les combats du Mouvement wallon” in FrancoFonie, n°3, 2011, p. 48-63, (http://www.ceff-sfv.be/pdf/FrancoFonie_3.pdf).
  • (avec Bruno de Wever), « Conclusions d'une journée d'études – Conclusie van een studiedag », in  Sortir de la deuxième guerre mondiale ? / In de nasleep van de Tweede Wereldoorlog , textes réunis par/teksten samengesteld door P.-A. Tallier, Bruxelles/Brussel, AGR/ARA, 2011, p. 233-248.
  • « Een hakenkruis boven het stadhuis » in Stad in oorlog, Special Knack, 2011, p. 74-79.
  • « La Grande Guerre à l'ère des témoins », introduction à Max Deauville, Jusqu'à l'Yser, Gand, Roularta Books, 2011, p. 9-15 (« De Grote oorlog in het tijdperk van de getuigen » inleiding van Max Deauville, Tot aan de Ijzer, Gent, Roularta Books, 2011, p. 9-15.
  • Un interlocuteur mal connu : la Conférence des Bourgmestres de Bruxelles à l'heure des occupations",
    in  Cercle d'Histoire de Bruxelles : anciennement "Les Marolles", sous la rédaction de Eric Demarbaix, Bruxelles, 2011,  n° 113, p. 3-8.
  • "Bruxelles, terre d'émigration wallonne/Waalse aanwezigheid", in Ch. Debroux (dir.), Brussel in herinnering & migratie/mémoire & migration/memory & migration, Bruxelles, AMVB, 2010, p. 200-261.
  • "The role of the War in National Societies: The Examples of Belgium, Luxembourg, and the Netherlands", in Experience and Memory. The Second World War in Europe, édité par Jörg Echternkamp et Stefan Martens, Oxford, Berghahn, 2010, p. 21-39.
  • "De Franstalige regionalistische partijen", in Patricia Van den Eeckhout, Guy Vanthemsche (eds.), Bronnen voor de studie van het hedendaagse België, 19e-21e eeuw. Tweede herziene en uitgebreide uitgave, Brussel, Koninklijke Commissie voor Geschiedenis, 2009, p. 818-822.
  • Notices “Amnistie” (avec Paul Aron), “Monuments et mémoire de la guerre” (avec Paul Aron), “Mouvements wallons de résistance”, “Parti ouvrier belge/Parti socialiste belge”, “Prisonniers de guerre” (avec Alain Colignon), “question nationale (avec Alain Colignon), in Dictionnaire de la Seconde Guerre mondiale en Belgique, Bruxelles, André Versaille éditeur, 2008.
  • “Plaatsen van crisis. Inleiding”, in België. Een parcours van herinnering onder redactie van Jo Tollebeek (hoofdredacteur), Geert Buelens, Gita Deneckere, Chantal Kesteloot, Sophie de Schaepdrijver, Amsterdam, Bert Bakker, 2008, dl 2, p. 177-180.
  • “Grâce-Berleur: het rode café. De doden van de koningskwestie”, in België. Een parcours van herinnering onder redactie van Jo Tollebeek (hoofdredacteur), Geert Buelens, Gita Deneckere, Chantal Kesteloot, Sophie de Schaepdrijver, Amsterdam, Bert Bakker, 2008, dl 2, p. 84-97.
  • “Meensel-Kiezegem, Tongeren en Marcourt; het gedenkteken achter de kerk”, in België. Een parcours van herinnering onder redactie van Jo Tollebeek (hoofdredacteur), Geert Buelens, Gita Deneckere, Chantal Kesteloot, Sophie de Schaepdrijver, Amsterdam, Bert Bakker, 2008, dl 2, p. 72-83.
  • “Le poids du passé dans un Etat aux identités fragmentées: le cas de la Belgique”, in Le Banquet: revue politique, Paris, CERAP, 2008, n° 25, p. 43-64.
  • “Le chant du coq”, in Wetenschappelijke tijdingen op het gebied van de geschiedenis van de Vlaamse Beweging, 2008, jrg. LXVII, nr. 1, p. 47-54.
  • “La Belgique de 1830, une nation à conserver ? Le difficile combat du mouvement wallon dans une Belgique en mutation”, in Els Witte e.a. (red/réd.), Natie en democratie – Nation et démocratie 1890-1921, Brussel, KVAB, 2007, p. 279-292.
  • (avec Dirk Martin), “Archief te gast – het SOMA”, in Arduin, tijdschrift van het AMVB, 1, mei 2007, p. 71-74.
  • “175 ans et après ? Premières réflexions sur la commémoration d'une 'nation introuvable'”, in Les 175 ans de la Belgique. Histoire d'une commémoration et commémoration d'une histoire: regards critiques, études réunies par Eric Bousmar, Sébastien Dubois et Nathalie Tousignant, Cahier n° 27, Centre de Recherches en histoire du droit et des institutions, Bruxelles, FUSL, 2207, p. 59-93.