PDF Version imprimable Suggérer par mail

Conférence internationale “Doing Justice in Wartime”

 

Dans le cadre du PAI “Justice et Populations”, le CegeSoma accueillera les 3 et 4 décembre 2015 la conférence internationaleDoing Justice in Wartime. Multiple Interplays Between Justice & Populations During the Two World Wars”.


  

L'importance des guerres pour l'histoire judiciaire

 

Les périodes de guerre et de domination étrangère bouleversent en profondeur l'exercice de la justice. La guerre, état d'exception, entraine la suspension partielle des lois et réduit l'usage des libertés publiques. Les justices militaires des belligérants connaissent une expansion exceptionnelle et leurs compétences sont graduellement étendues aux dépens des juridictions civiles. Dans les zones occupées par des armées étrangères, l'impact sur le système judiciaire est plus substantiel encore. Quand elles ne sont pas supprimées, les juridictions nationales doivent coexister avec celles de l'occupant; des instances et acteurs nouveaux entrent alors en concurrence avec les instances et les magistrats traditionnels.
 
Une approche par le bas
 
Si ces différents aspects de l'histoire judiciaire des conflits armés sont désormais connus, c'est principalement à partir d'une approche institutionnelle et top-down, qui laisse dans l'ombre les acteurs de terrain et leurs pratiques. Dans la ligne des tendances récentes en socio-histoire de la justice et criminologie, cette conférence internationale propose une approche par le bas prenant pour objet d'étude les interactions complexes qui, en période de crise, s'établissent entre populations (individus et groupes sociaux) d'une part, institutions policières, judiciaires et pénitentiaires, d'autre part. Elle vise à mettre en lumière l'émergence et le fonctionnement des pratiques, stratégies et formes de négociations nouvelles et/ou exceptionnelles qui s'établissent entre l'appareil de contrôle étatique et les citoyens, et l'impact de ces renégociations sur le long terme.
 
Les archives de la pratique comme base d'investigation
 
Conformément à l'approche choisie, les archives de la pratique avec, au centre, comme registre principal et observatoire idéal des interactions, le dossier judiciaire – du début de l'enquête à l'exécution d'éventuelles sentences – forment un matériau privilégié d'investigation. La recherche s'appuie aussi sur les archives policières et pénitentiaires, ainsi que sur les rapports administratifs.
 
Le terrain: la Belgique
 
Enfin, en lien avec la problématique générale du PAI 7/22 (“Justice & Populations: the Belgian Experience in International Perspective”) dans laquelle cette conférence s'inscrit, la Belgique, forte de ses deux expériences de guerre et d'occupation, comme de sa position de puissance coloniale pendant ces périodes, sert de terrain à l'investigation.

 

En pratique:


- Jeudi 3 et vendredi 4 décembre 2015
- Pour consulter le programme, cliquez ici.
- L'inscription est libre mais obligatoire à l'adresse: leah.kazar@cegesoma.be

 

Mélanie Bost

 

5 / 11 / 2015

 

  Retour