PDF Version imprimable Suggérer par mail

Rencontre annuelle des volontaires ASF au CegeSoma

Le 19 juin, avait lieu dans la salle de conférence du CegeSoma, la rencontre annuelle des volontaires ASF et de leurs partenaires de projets.

Depuis 60 ans, ASF (Aktion Sühnezeichen Friedensdienste), association fondée par des résistants au nazisme, envoie chaque année environ 170 jeunes volontaires allemands dans des pays dont la population a souffert des crimes commis par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Les premiers volontaires d'ASF sont arrivés en Belgique en 1963.


 L'objectif de l'engagement des jeunes est de travailler pour la réconciliation et la paix de façon solidaire en luttant contre le racisme, la discrimination et l'exclusion sociale.
En Belgique, il y a chaque année une quinzaine de volontaires répartis dans diverses structures développant des projets sociaux, éducatifs ou historiques, dont le CegeSoma et les Archives de l'Etat à Eupen.

 


Le CegeSoma et ASF … déjà une vieille histoire …


Le début de la collaboration du CegeSoma avec ASF remonte à 2009 . Depuis lors, une dizaine de bénévoles s'y sont succédé d'année en année.
L'idée a toujours été que cette collaboration soit un vrai 'win win'. Le bénévole est intégré à cent pour cent au sein du personnel de l'institution et plus précisément dans le secteur Documentation (archives, bibliothèque, audiovisuel, salle de lecture et digitalisation de documents). En participant aux diverses activités de ce secteur, il a l'occasion de se familiariser avec des documents d'époque et actuels, d'avoir des contacts avec les lecteurs, et de voir comment fonctionne un Centre de Documentation en général.
A côté de ces tâches, il a également l'opportunité de développer de nouvelles compétences, d'approfondir sa compréhension de l'histoire et d'aiguiser son sens critique en participant au projet 'Exil en Belgique / Das Andere Deutschland'. Ce projet traite de l'immigration des réfugiés allemands en Belgique de 1933 à 1940. Il donne l'occasion aux volontaires d'effectuer des recherches à la Bibliothèque royale, de découvrir les archives de la Police des étrangers aux AGR par exemple. Les résultats de ce projet prennent des formes différentes chaque année : petite exposition, présentations de biographies,  interviews des familles, …
Pour compléter son programme, le volontaire suit des cours de langues  et va  un jour par semaine chez Convivial (asbl qui s'occupe de l'accompagnement de réfugiés).
Au-delà de tous ces apprentissages, il y a aussi l'apprentissage social du vivre ensemble sur les lieux de travail : les conversations entre collègues le midi, le fait de faire partie d'une équipe, le fait de voir à quelles difficultés on peut être confronté …


 

Bilan de cette collaboration


D'année en année,  le CegeSoma a  le plaisir de découvrir des jeunes plein d'idéal, très fiables, positifs et entreprenants qui donnent vraiment le meilleur d'eux-mêmes . Il est en admiration devant leurs facultés d'adaptation tant dans l'apprentissage des langues que dans celui des différentes tâches qui leur sont confiées. Il est également admiratifs face à cette association (ASF) qui encadre remarquablement ces jeunes avec beaucoup de professionnalisme .
Et enfin, le CegeSoma a la satisfaction de contribuer à un projet de citoyenneté européen  pour lequel l'institution a un réel message à faire passer . Cette formule a assurément encore un bel avenir aux Archives de l'Etat. 

 

       
       

 

Ci-dessus, quelques photos de la rencontre annuelle des volontaires ASF et des partenaires de projets (CegeSoma, le 19.6.2018).

  Retour