PDF Version imprimable Suggérer par mail

Bruxelles, novembre 1918. De la guerre à la paix ?

A partir du 26 septembre, le Musée BELvue accueille l'exposition  « Bruxelles, novembre 1918. De la guerre à la paix ? ».

Mise en œuvre par le CegeSoma/Archives de l'Etat, son objectif est d'aborder les derniers mois de guerre et les premier mois du retour à la paix en se focalisant sur Bruxelles.

Pendant les quatre années de commémoration, l'accent aura surtout été mis sur la guerre et l'occupation.

L'heure est venue d'évoquer ce que les historiens qualifient de 'sortie de guerre'.


 Le 11 novembre 1918 marque la fin de la Grande Guerre. Mais l'importance du moment va bien au-delà de la date symbolique de l'Armistice. Si les armes se taisent, l'apaisement n'est pas d'emblée à l'ordre du jour. Deux jours plus tôt, l'Empire allemand s'est effondré. La république a été proclamée dans un chaos indescriptible. Sur les champs de bataille, les soldats doivent apprendre à (re)vivre en paix. Depuis plus de quatre ans, le quotidien du front mais aussi des sociétés civiles a été dominé par la guerre.
En tant que capitale, Bruxelles est à la fois l'incarnation du pouvoir national – qui n'a pu exercer ses compétences puisque le gouvernement est en exil à Sainte-Adresse, non loin du Havre – et du pouvoir local – qui a vu ses prérogatives s'étendre du fait de l'occupation. Mais ce sont également, à l'époque, 700.000 Bruxellois qui ont subi la présence de l'ennemi.

L'exposition Bruxelles novembre 1918. De la guerre à la paix ? propose des documents et des photos mais aussi des archives filmées exceptionnelles. Des modules interactifs permettent également de découvrir quelques-unes des chansons en vogue à la fin de la guerre, la presse de la libération ou encore les difficultés au quotidien et la vie des réfugiés.

 

L'exposition se décline autour de 7 thèmes :

- L'offensive finale
- La vie quotidienne
- Les réfugiés
- Les journées rouges à Bruxelles
- Le 22 novembre 1918
- La paix et la haine
- La sortie de la guerre


Commissaires : Chantal Kesteloot et Jens van de Maele

Interview de Chantal Kesteloot


Comité scientifique : Bruno Benvindo/Emmanuel Debruyne/Dominiek Dendooven/Barbara Deruytter/Sophie de Schaepdrijver/Benoît Majerus/Gonzague Pluvinage/Peter Scholliers/Pierre-Alain Tallier/Laurence van Ypersele/Christian Vreugde/Antoon Vrints/Nico Wouters


Scénographie et réalisation : mimesis.architecten

Interview des scénographes

 

L'exposition – accès libre – est visible au Musée BELvue du 26 septembre 2018 au 6 janvier 2019.


Horaires et renseignements : https://www.belvue.be/fr/activity/temporary-exhibition

 

 

  Retour