PDF Version imprimable Suggérer par mail

In memoriam Jacques Wynants

Jacques Wynants – « notre » Grand Jacques, pour les 'anciens' du CegeSoma – nous a quittés comme il l'a souhaité, sur la pointe des pieds, en toute discrétion …
C'était le dimanche 18 novembre 2018, au lendemain des commémorations de cette 'Grande Guerre', qui avait retenu toute son attention de chercheur passionné.

 Un itinéraire peu commun


Né le 28 juillet 1940 à Liège, Jacques Wynants a consacré sa vie professionnelle à l'enseignement secondaire. Régent de formation au départ, il reprend des études, et en 1982, se voit décerner le titre de licencié en Histoire de l'UCL (son mémoire portait sur Verviers, de la libération à la fin de la Bataille des Ardennes) .


Professeur pendant une vingtaine d'années à l'Institut Sainte-Claire à Verviers, il assume ensuite la direction de l'institut Saint-François-Xavier à partir de 1984 et ce, jusqu'à son départ à la retraite.


Depuis toujours, Jacques est captivé par l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. Cet attrait particulier est sans nul doute à rattacher à ses souvenirs, à ses expériences d'enfant durant cette période. Mais l'intérêt qu'il a manifesté pour ce conflit est bien loin d'être le seul.

Parmi ses autres sujets de prédilection, les civils dans la Première Guerre mondiale, l'histoire sociale  du 18e au 20e siècle, la révolution industrielle dans sa bonne ville de Verviers, le patrimoine, l'histoire des anciens “Cantons de l'Est” et des "Dix Communes", l'immigration allemande dans sa région (principalement au 19e siècle), …

 

Un homme engagé

 

Jacques, homme de passions est aussi un homme engagé. Un homme de confiance et de terrain qui, à l'instar de son père, ne craint pas de prendre des responsabilités et de les honorer jusqu'au bout.


La liste des associations qui ont fait appel à lui en tant que secrétaire, président ou administrateur est longue, très longue. Président de la Société verviétoise d'Archéologie et d'Histoire, il est également Président du conseil de fabrique de l'église Saint-Remacle, une église classée, liée au “siècle d'or de la cité lainière ” (19e). Secrétaire de la Commission administrative des Musées de Verviers, membre du Comité scientifique du Centre Touristique de la Laine et de la Mode, il est aussi correspondant puis chercheur associé du CegeSoma et Président de l'asbl 'Les Amis du CegeSoma' jusqu'en ce début d'année 2018.
Son bon sens inné et sa très bonne connaissance du mode de fonctionnement des associations en tous genres auront été des atouts très précieux.


 
Une figure incontournable au CREHSGM , une source d'inspiration et un ami pour le CegeSoma


La rencontre de Jacques et du CREHSGM* – l'ancêtre du CegeSoma -  remonte aux origines de l'institution, vers 1967-1968. Fort lié à José Gotovitch, il devient correspondant du Centre dès 1969 et va, dans ce registre, amener à notre institution quantité d'archives, quantité de journaux, quantité de témoignages, glanés au fil du temps à travers tout le pays de Verviers.


Il va aussi, tout au long de ces années, nous donner l'occasion d'appréhender sa personnalité éminemment chaleureuse, sympathique et optimiste, le verbe toujours aimable et toujours à l'écoute quand il s'agissait d'apporter une contribution positive à tel ou tel projet.


Membre de l'asbl 'Les Amis du CegeSoma' , il en est devenu naturellement administrateur en 2004 et  président en 2007. Et – on le devine – dans ces fonctions, il sera unanimement apprécié.
Puis est venue hélas, l'heure de tirer sa révérence, laissant ses amis et tous ceux qui l'ont connus, tristes et un peu désemparés.


Merci, Jacques, pour ces années d'engagement et de passion. Merci aussi pour ton implication au sein du CegeSoma et de son asbl.

 

Alain Colignon & Isabelle Ponteville

 

21.11.2018

 

 


* Centre de Recherches et d'Etudes historiques de la Seconde Guerre mondiale

  Retour