PDF Version imprimable Suggérer par mail

Journées des cercles d’histoire locale : “De la Libération à la Victoire"

Le CegeSoma organisait le 3 juin aux Archives de l'État à Namur et le 17 juin aux Archives de l'État à Gand une journée d'étude destinée aux passionnés d'histoire locale sur la période s'étendant de la libération du pays en septembre 1944 à la victoire définitive sur le nazisme au printemps 1945.


Ce compte rendu renvoyant aux intervention des différents orateurs permettra à toutes et à tous de disposer d'outils et de conseils pour affiner leurs recherches en la matière et mieux diffuser les résultats acquis auprès du public intéressé.

 

Deux journées aux canevas identiques, mais aux contenus parfois légèrement différents

 

Tant à Gand qu'à Namur, les journées furent articulées autour d'un schéma comprenant six exposés - quatre le matin et deux en début après-midi - sur des thèmes similaires, avant la mise sur pied de trois groupes de travail consacrés respectivement aux aspects militaires, aux thématiques civiles et aux projets concrets liés aux recherches menées.

Mais si le déroulement de ces deux journées fut en tous points similaire, le contenu des exposés varia quelque peu d'une fois à l'autre.

En somme, les présentations auxquelles renvoient cet article sont complémentaires et nous conseillons de les lire toutes pour disposer du maximum d'informations possible.


Namur, le 3 juin 2019


Après l'allocution d'accueil du chef de service du dépôt, Emmanuel Bodart, l'assistance, riche d'environ cinquante personnes, a pu disposer d'un aperçu bibliographique sur le sujet établi par Alain Colignon, responsable de la bibliothèque du CegeSoma.

Ensuite, Fabrice Maerten, en charge de l'accompagnement du public dans les collections de la même institution, a dressé un tableau des archives civiles disponibles au niveau national.

Après la pause-café, Jean-Michel Sterkendries, professeur et chef du département d'étude des conflits à l'Ècole royale militaire, a traité des archives militaires.

Lui a succédé en fin de matinée l'historien Vincent Vagman, coordinateur d'un récent ouvrage intitulé Le nouveau guide de l'histoire locale. Accompagné de deux autres auteurs du livre, il a commenté une présentation de cet instrument très précieux pour réaliser et partager des recherches.

Le début de l'après-midi était consacré aux approches régionales du thème. Emmanuel Bodart a d'abord présenté un riche tableau des archives civiles locales, en dialogue avec les archives centrales présentées le matin.

Ensuite, l'historienne Mélodie Brassinne, qui œuvre à la valorisation du patrimoine mémoriel au sein de la cellule du Patrimoine culturel de la Province de Namur, a esquissé les projets à venir de la Province relatifs aux commémorations de la Seconde Guerre mondiale tout en encourageant les initiatives locales en la matière.

Le public a ensuite pu exposer ses projets et interroger les orateurs sur des questions précises au sein des trois groupes évoqués plus haut.

 

     


Gand, le 17 juin 2019


Les quelques quarante participants ont été accueillis par Paul Drossens, chef de service du dépôt. Ensuite, le directeur du CegeSoma, Nico Wouters, a présenté un aperçu général des outils bibliographiques et des thèmes traités avant de fournir une liste des études sur le sujet.

Gert De Prins, archiviste au Service Archives des Victimes de la Guerre lui a succédé. Son exposé a surtout porté sur les archives de la résistance et des victimes civiles de la guerre.

Après la pause-café, Frank Seberechts, qui prépare un ouvrage sur la libération d'Anvers, a évoqué les sources militaires .

En clôture de la matinée, Chantal Kesteloot, en charge de l'histoire publique au CegeSoma, a dressé une liste de questions qui se posent aux personnes désireuses de diffuser leurs recherches, et présenté quelques projets concrets.
Au début de l'après-midi, Paul Drossens s'est surtout concentré sur les archives de la répression de la collaboration, celles de la justice civile, du Secours d'Hiver et des Dommages de Guerre aux biens.

Enfin, Hendrik Vandeginste, historien et archiviste employé par l'asbl Histories, a passé en revue différentes initiatives prévues en Flandre dans les mois à venir sur le thème de la Libération.

La journée s'est ici aussi achevée par un échange de vues très fructueux entre participants et orateurs dans les trois groupes de travail constitués.

 

 

      

 

 

Fabrice Maerten

  Retour