Les décombres de la guerre

Bruno Benvindo & Evert Peeters

 

Les décombres de la guerre. Mémoires belges en conflit, 1945-2010


Pourquoi les Belges ne sont-ils jamais parvenus à en terminer avec la Seconde Guerre mondiale ?

La Libération de 1944 ne marque pas seulement la fin de la guerre. Elle est aussi le début d'un douloureux combat pour la mémoire. En Belgique, des groupes très différents de victimes développent des mémoires contradictoires. Elles racontent des histoires qui se heurtent les unes aux autres depuis plus de soixante ans.

 

Dans cette lutte pour le souvenir, rares sont ceux qui bénéficient d'une véritable reconnaissance. Bien plus nombreux sont ceux qui n'en tirent qu'amertume et déception. Scherven van de oorlog décrit cet échec de la mémoire à travers les principaux lieux de mémoire du paysage belge: le mémorial de Breendonk, la  colonne du Congrès, la caserne Dossin et la tour de l'Yser.

 

Bruno Benvindo est attaché comme historien au CEGESOMA. Evert Peeters est chercheur post-doctoral au département d'histoire de la KU Leuven. L'ouvrage est le fruit d'une recherche menée au profit du CEGESOMA.

 

Le livre peut être commandé au CEGESOMA (cegesoma@cegesoma.be) et coûte 18 €, frais de port non compris.


Les décombres de la guerre. Mémoires belges en conflit, 1945-2010 [Bruno Benvindo & Evert Peeters], Waterloo, Renaissance du livre, 2012, 16 x 24 cm, 269 p.

 

L'ouvrage existe également en néerlandais : Scherven van de oorlog. De strijd om de herinnering aan de Tweede Wereldoorlog, 1945-2010 [Bruno Benvindo & Evert Peeters], De Bezige Bij, 2011, 260 p.

 

Pour un aperçu de l'ensemble de nos publications, cliquez ici.

 

  Retour