PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Cegesoma associé au projet patrimonial “Le nord-Limbourg et la Seconde Guerre mondiale”

Dans ce projet, les expériences vécues par la population limbourgeoises pendant la guerre occupent une place centrale. L'accent y est mis sur la manière dont des populations agraires et très fermées ont fait connaissance avec la présence étrangère consécutive à la guerre, et comment elles s'en sont souvenues et s'en souviennent encore.

Le corps du sergent SAS Jean Melsens, retrouvé par des membres de la 'Witte Brigade' de Peer, juste après qu'il ait été tué par des troupes allemandes en retraite le 10 septembre 1944 à Meeuwen. (Photo Cegesoma)
Le corps du sergent SAS Jean Melsens, retrouvé par des membres de la 'Witte Brigade' de Peer, juste après qu'il ait été tué par des troupes allemandes en retraite le 10 septembre 1944 à Meeuwen. (Photo Cegesoma)
Les traces de l'influence d'acteurs ou de facteurs globaux sur la population locale sont désignées sous le vocable 'patrimoine de globalisation'. Dans ce projet, le patrimoine immatériel (interviews de témoins) sera associé au patrimoine mobilier et immobilier, ainsi qu'à la recherche scientifique. Il en résultera un site web informatif accessible à un large public, qui révèlera le champ de tension entre la mémoire et l'histoire de la guerre. Cela se traduira par un site accessible et original qui fournira le contenu des interviews, mais aussi dévoilera les résultats de la recherche scientifique sur base d'autres sources.

 

Le projet est porté par une association réunissant toutes les communes du Nord-Limbourg (Bocholt, Bree, Hamont-Achel, Hechtel-Eksel, Leopoldsburg, Lommel, Meeuwen-Gruitrode, Neerpelt, Overpelt, Peer), et est soutenu par le Centre provincial limbourgeois du patrimoine culturel. Le CEGESOMA s'est engagé à encadrer scientifiquement ce projet. En outre, il mènera une recherche préliminaire sur la large problématique du Nord-Limbourg pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette recherche préliminaire scientifique consistera en une étude de la littérature et une évaluation de la recherche existante. De plus, un projet de recherche cohérent sera établi. Pour souligner la spécificité du cas du Nord-Limbourg, celui-ci doit être placé dans un contexte flamand/belge/européen. En troisième lieu, le CEGESOMA va transmettre les données pour fournir le cadre global du site web. De la sorte, place sera faite à une valorisation et à une plate-forme interactive destinées aux initiatives locales. Ainsi, l'expertise et l'intérêt à l'échelon local reçoivent une place dans ce projet.

 

À partir du 1er janvier 2011, Karel Strobbe oeuvrera au CEGESOMA pour donner forme à la phase préparatoire de cet important projet patrimonial. Cette phase, qui formera la base historique du projet, s'étendra du 1er janvier au 31 décembre 2011. Par la suite également, le CEGESOMA continuera à s'engager dans le projet.

 

Nel de Mûelenaere

 

10 / 12 / 2010

 

  Retour