Home » News » Science et vérité : archives et recherche

Science et vérité : archives et recherche

De nos jours, la science est soumise à une pression croissante. Des partis populistes poussent à la méfiance envers les scientifiques et les institutions scientifiques. Des théories du complot sont diffusées par les médias sociaux  et des «faits alternatifs» sont vendus comme des vérités. Les pages sombres de notre passé sont aussi aujourd'hui largement exploitées à des fins de distorsion politique délibérée et de désinformation. Dans une prépublication de la série « Miscellanea archivistica: studia », Nico Wouters (CegeSoma / Archives de l’Etat) publie une réflexion succincte sur la coopération entre archivistes et historiens qui  oeuvrent sur des ‘archives relatives aux droits de l'homme’'. Vous pouvez trouver cet article ici.

En collaborant entre eux, archivistes et historiens peuvent jouer un rôle plus important dans la gestion de divers aspects d'un passé traumatisant. Nico Wouters soutient que la pression actuelle sur la "vérité scientifique" nécessite une forme plus structurelle de coopération entre archivistes et historiens. En tant que centre de recherche des Archives de l'État, le CegeSoma peut servir de ‘cas test’ intéressant, et même de modèle de ce à quoi pourrait ressembler concrètement un telle coopération. Pour plus d'informations sur ces actes, cliquez ici.