Home » News » Trois questions à … une nouvelle ‘docteure’, Anne Chardonnens, responsable de l’accès numérique aux collections du CegeSoma

Trois questions à … une nouvelle ‘docteure’, Anne Chardonnens, responsable de l’accès numérique aux collections du CegeSoma

: https://www.etsy.com/fr/listing/850557301/phd-mug-graduation-gift-nursing?ref=shop_home_feat_2&bes=1

Bonjour Anne, ta soutenance de thèse vient d’avoir lieu - ce mardi 15 décembre - et te voilà maintenant Docteure en Information et Communication. Peux-tu nous expliquer à quoi ça ressemble, de terminer son doctorat dans un contexte marqué par une pandémie mondiale ?

C’est vrai que le contexte fut particulier. Concrètement, je n’ai vu qu’une fois mon directeur de thèse entre mars et décembre, tous nos autres échanges se sont faits en ligne. J’avais également la chance de pouvoir compter sur quatre personnes qui se sont chargées de la relecture de ma thèse : tout s’est fait en ligne, via une plateforme d’édition collaborative. Elles pouvaient ajouter simultanément des commentaires dans le texte final, en étant connectés depuis la Belgique, la Suisse ou l’île de la Réunion… C’est assez génial je trouve !
Pour ce qui est de la rédaction, le confinement n’a fait que renforcer le caractère ascétique propre à cette période de travail en solitaire. Je n’ai quasiment vu personne pendant plusieurs mois, mais au moins je n’avais pas l’impression de devoir renoncer à toutes sortes d’événements, vu que tout allait au ralenti autour de moi. Le confinement fut à la fois une contrainte supplémentaire et une opportunité.
Enfin, la défense a dû elle aussi se dérouler exclusivement en ligne. Au-delà des quelques préoccupations techniques pour faire en sorte que chaque membre du jury puisse être correctement vu et entendu, cela n’a pas été très contraignant. J’ai certes dû renoncer à pouvoir proposer un traditionnel “pot de thèse” pour trinquer avec mes proches, mais, étant originaire de Suisse, j’étais heureuse de pouvoir convier tous mes proches sans qu’ils ne doivent faire le déplacement !

Quel est ton sujet de recherche et quel est son intérêt pour les visiteurs du CegeSoma ?

Comme je l’avais esquissé dans ce bilan réalisé à mi-parcours du projet ADOCHS, j’ai travaillé sur la question de l’accès aux collections, et plus précisément sur les données d’autorité concernant des personnes physiques. En effet, dans le contexte actuel du Web de données, les personnes constituent des voies d’accès privilégiées aux collections. Elles permettent de naviguer d’un document à l’autre, au-delà des murs d’une seule institution. Comme j’ai eu l’occasion de l’expérimenter, il est en effet possible d’interroger simultanément plusieurs sources d’information, mais pour cela il faut commencer par créer des relations entre ces entités. C’est tout cela que j’ai voulu explorer à travers mes recherches, notamment en créant une base de connaissance dédiée aux données d’autorité du CegeSoma.
Étant donné qu’une grande partie des visiteurs du CegeSoma réalisent des recherches sur leurs proches, ayant par exemple été impliqués dans des activités de résistance au cours de la Seconde Guerre mondiale, c’est particulièrement utile pour eux que l’institution cherche à centraliser la recherche sur des personnes. Il s’agit également de pouvoir enrichir les résultats des recherches à l’aide d’informations contextuelles supplémentaires.

Comptes-tu poursuivre ce travail au cours des mois à venir ?

Bien sûr ! La pérennisation de la base de connaissance “Wikibase” est une question qui va être discutée ces prochains mois et ne dépend pas uniquement de moi. Il s’agit de voir de quelle manière elle s’intègre aux pratiques et infrastructures des Archives de l’État, mais ce qui est certain c’est que le travail entrepris sur la question de la qualité des métadonnées va de toute façon être poursuivi. Comme je l’ai détaillé dans une série de recommandations dans le dernier chapitre de ma thèse, il est possible de procéder par palier, ce n’est pas forcément “tout ou rien”.

Et ta thèse, on peut la lire quelque part ?

L’intitulé de ma thèse est le suivant : ‘La gestion des données d’autorité archivistiques dans le cadre du Web de données’. On peut la retrouver en ligne sur le dépôt institutionnel numérique de l'ULB sous le lien : https://difusion.ulb.ac.be/vufind/Record/ULB-DIPOT:oai:dipot.ulb.ac.be:2013/315804/Details

Merci Anne et encore toutes nos félicitations !