Gerlinda Swillen

Gerlinda Swillen

Gerlinda Swillen est docteure en histoire (VUB, 2016) ; licenciée en langues germaniques & agrégée de l’enseignement secondaire supérieur (ULB-VUB, 1964); professeur honoraire de l’enseignement de la Communauté flamande; assistante scientifique bénévole de la VUB-section Histoire ; chercheuse associée aux AGR-CegeSoma ; membre de la « Plate-forme RETOUR Enfants belges en Syrie et en Irak » auprès du Délégué général aux droits de l’enfant ;  première porte-parole du réseau international BOW i.n. (Born Of War  international network) de 2009 à 2013. Elle a publié plusieurs articles sur le féminisme et le socialisme et a participé à différents programmes de radio et de télévision tant en Belgique qu’en Allemagne. Depuis 2008, elle enquête sur les enfants de guerre, au sens strict, en Belgique.

Publications concernant sa recherche sur les enfants de guerre en Belgique : Koekoekskind. Door de vijand verwekt [1940-1945], Antwerpen/Amsterdam, 2009, 351 p.; 'Enfants sans alliance (1937-1952)' in, De Koster (Margo), Leuwers (Hervé), Luyten (Dirk), Rousseaux (Xavier) (Eds.), Justice in Wartime and Revolutions Europe 1795-1950 – Justice en temps de guerre et révolutions Europe, 1795-1950, Brussel, 2012, pp. 305-323; De wieg van WO II – Oorlogskinderen op de as Brussel-Berlijn, Brussel, 2016, 594 p.; 'Krieg zeugt Familiengeheimnisse, Identitätsprobleme und fragwürdige Kind-Elternverhältnisse der vom Zweiten Weltkrieg gezeugten Kriegkinder s.st.', in, Ruthard Stachowske (Hrsg.), Leben ist Begegnung - Systemische Therapie und Beratung, Kröning, 2016, pp.168-179;  La valise oubliée. Enfants de guerre 1940-1945, Bruxelles, Fondation Auschwitz-Mémoire d’Auschwitz, 2018, 281 p. ; Der Zweite Weltkrieg ist unsere Wiege, Eupen, Grenz-Echo Verlag, 2019, 280 p.